Khan Academy, c’est quoi ?

Cela fait un petit moment que je souhaitais vous présenter le site de la Khan Academy. Pour commencer, voici une brève description du projet pour celles et ceux qui n’en auraient pas encore entendu parler :

“Notre mission est de fournir un contenu éducatif de qualité, gratuit, accessible à tous et partout. Plus de 4000 vidéos et des dizaines de milliers d’exercices interactifs sont disponibles du niveau primaire au niveau universitaire. Retrouvez l’accès par classe très utile pour vos révisions du Brevet et du Baccalauréat ! Khan Academy est une organisation à but non lucratif.”

Lancée en 2008, traduite en français en 2013, la Khan Academy est depuis quelques semaines adaptée au programmes de l’enseignement belge (pour le moment sur le thème des mathématiques dans les six années primaires).

Khan Academy, à quoi ça sert ?

Sur la page “à propos” du site de la Khan Academy, nous trouvons cet assez bon résumé :

“Khan Academy propose des exercices d’entraînement, des vidéos de cours et une plateforme d’apprentissage qui permet aux élèves d’apprendre à leur rythme, au sein et hors de la classe. Les sujets, divers et variés, vont des Maths à l’Histoire de l’Art. Les Maths et une partie des Sciences sont déjà disponibles en français. En Mathématiques, le programme va de la maternelle à l’université et les missions que nous proposons guident les élèves selon leurs besoins, grâce à des algorithmes à la pointe de la technologie, susceptibles d’identifier les forces et les lacunes de chacun.”

Nous retrouvons donc dans la Khan Academy, des cours gratuits en ligne sous forme de vidéos accompagnés de séances d’exercices.

Et en tant qu’enseignant ?

C’est ici que la Khan Academy devient un concept véritablement intéressant par rapport aux autres ressources sur la toile. En effet, le site propose une gestion complète et gratuite de classes virtuelles afin de proposer des séquences de cours vidéos, de suggérer des exercices, de dispenser des conseils, de suivre des corrections …

Khan Acadmey étape 1

Et pour se lancer concrètement en tant que professeur ? Suivez le guide …

1) Créer son compte et se connecter

Lorsque vous cliquez sur le bouton “Inscrivez-vous” dans le coin supérieur droit de la fenêtre, vous êtes amenés à choisir entre trois rôles : Elève, Enseignant ou Parent. Dans le cas qui nous intéresse, nous choisirons “Enseignant”.

À ce niveau, vous avez trois possibilités pour créer votre compte :

  1. L’associer à un compte Google (pratique si vous utilisez déjà ces services et en prime une intégration avec Google Classroom est possible – je vous en parle un peu plus tard …).
  2. L’associer avec votre compte Facebook (pour celles et ceux qui sont actifs sur ce réseau social, c’est une solution de facilité).
  3. S’inscrire par une adresse email que nous possédons (et en remplissant le formulaire idoine).

2) Créer votre première classe virtuelle

Une fois que vous aurez choisi votre méthode et validé votre compte en fonction de ladite méthode, vous serez amené(e) en tant qu’enseignant(e) à créer votre première classe virtuelle sur la Khan Academy (voir image ci-dessous). Vous pouvez entrer le nom de cette classe virtuelle ou l’importer directement depuis Google Classroom (pour celles et ceux qui ne connaissant pas encore cet outil pédagogique de Google, un article spécifique sur Google Classroom sortira prochainement).

Khan Academy 3

 

Vous pourrez ensuite associer un ou plusieurs domaine(s) de connaissances à votre nouvelle classe. Pour l’exemple je sélectionne la Physique, la Chimie générale et la Chimie organique dans une optique de classe virtuelle de niveau secondaire.

Khan Academy 4

3) Ajouter des élèves dans votre classe

Le système en ligne vous demande enfin d’ajouter des élèves à votre classe virtuelle. Vous pouvez imprimer un récapitulatif des instructions comprenant le code unique de votre classe. Vous pouvez également importer vos élèves depuis une Google Classroom, leur envoyer une invitation directe par mail (si vous avez déjà collecté les adresses mails de vos élèves) ou leur créer un compte Khan Academy (solution très pratique pour des élèves qui ne seraient pas encore en âge de posséder eux-même une adresse mail). Dans le cas des comptes Khan Academy, un listing avec le login et mot de passe de chaque élève est imprimable directement après la création.

Khan Academy 5

 

Pour terminer, la plateforme vous demande de préciser le pays dans lequel vous enseignez (à choisir dans un menu déroulant).

 

Votre classe est créée et la Khan Academy vous suggère d’aller trouver des contenus pédagogiques à proposer à votre classe virtuelle parmi les ressources disponibles.

4) Gérer sa classe

Une fois connecté sur le site de la Khan Academy en tant qu’enseignant, vous aurez directement accès à la gestion de vos classes et leur suivi. Vous aurez donc une liste de vos classes et les domaines de connaissances associés, la gestions des élèves dans ces classes et une liste de ressources disponibles par rapport à ces classes ou ces savoirs.

 

Lorsque vous cliquez sur une de vos classes existantes, vous accédez à l’ensemble des leçons que vous avez proposées au visionnage à vos élèves ainsi que les sessions d’exercices (avec des échéanciers possibles). Vous pourrez donc y voir les statistiques de lectures des leçons, le nombre de tâches terminées pour la classe, retrouver des anciennes activités archivées etc. Un bouton intitulé “Trouver des contenus à recommander dans –le domaine de connaissances lié à classe-” va vous permettre d’ajouter à votre classe des contenus venant de la médiathèque de la Khan Academy.

 

 

Lorsque vous lancez une recherche de contenu à ajouter à votre classe, vous naviguez dans les branches de savoir ou les séries d’exercices (le matériel éventuellement nécessaire pour les séquences est indiqué sous le titre et c’est appréciable). Le bandeau supérieur de l’écran vous permet de choisir à quelle classe, à quelles élèves de la classe, pour quelle date … vous souhaitez que l’activité soit réalisée. En cliquant sur le bouton “Recommander” tout en haut à droite, vous liez ces ressources à la classe ou aux élèves sélectionnés, c’est aussi simple que ça.

 

Sur votre tableau de bord de la classe, vous pouvez à tout moment modifier un devoir ou un séquence par le menu “Actions” à droite de l’écran. Copier une activité pour en créer une variante se fait notamment en quelques clics de souris.

 

En cliquant sur le titre d’une des séquences de votre classe, vous ouvrez un tableau statistique (imprimable) de l’évolution de la séquence auprès de vos élèves reprenant le temps consacré, le nombre d’essais nécessaires, le meilleur score obtenu et l’évaluation finale pour chaque élève.

 

Les périphériques compatibles ?

La Khan Academy est utilisable sur n’importe quel périphérique équipé d’un navigateur Internet récent (Mac / PC Windows / PC Linux / Tablette / Smartphone). En plus de cela les applications Android et IOS gratuites sont disponibles sur les stores des deux systèmes d’opération majeurs de nos tablettes et smartphone. Nul besoin d’investir dans des machines puissantes ou couteuses pour pouvoir en bénéficier 🙂

Et donc ?

La Khan Academy est selon moi un outil gratuit génial qui mérite d’être partagé. Les séquences théoriques des vidéos sont plutôt bien expliquées, les sessions d’exercices sont assez bien dosées et les outils du tableau de bord de l’enseignant sont pratiques et intuitifs. Comme la plupart des outils en ligne à destination des enseignants, il nécessite de la créativité pour être pleinement intégré en classe et utilisé avec pertinence dans le cadre des programmes scolaires (ceux de l’enseignement secondaire belge devraient progressivement arriver sur la plateforme dans les mois à venir). Il s’agit donc d’une piste pour déployer progressivement de la pédagogie inversée dans vos cours, pousser les élèves au dépassement, piquer la curiosité des plus jeunes et des moins jeunes.

Il reste de nombreuses matières qui ne sont pas présentes dans la Khan Academy mais j’ai bon espoir que la communauté pédagogique active de cet écosystème permette un développement encore plus grand dans les autres champs du savoir (hors Mathématiques, Sciences et Informatique). Les traductions françaises de nouvelles séquences sont encore en cours de réalisation et il ne faut donc pas hésiter à consulter régulièrement le catalogue des cours pour ne rien rater dans ces nouveautés.

 

 

Qu’avez-vous pensé de cet article ? Vous a-t-il été utile ? Pensez-vous que la Khan Academy pourra vous servir concrètement ou aider vos élèves ? L’avez-vous déjà testée en classe ? Avez-vous d’autres sites du même genre à partager ? Votre avis m’intéresse, n’hésitez donc pas à commenter cet article ci-dessous et à le partager autour de vous 🙂

Laisser un commentaire